Locations Airbnb : les mesures pour contrer le phénomène.

Airbnb est un véritable frein pour la location meublée en France. En effet, grands nombres de propriétaires favorisent ce dispositif souvent plus attrayant que la simple location traditionnelle. Cependant, Air bnb bloque le marché locatif notamment dans les grandes villes (Paris, Bordeaux, Lyon) où les ménages, et plus particulièrement les étudiants en cette période, se retrouvent sans logement.

845aeb9be0e61c1f16542f375bd85ae568ba67eb 6 300x164 - Locations Airbnb : les mesures pour contrer le phénomène.On aurait pu penser que les restrictions votées en 2017, prônant l’obligation d’inscrire un numéro d’enregistrement sur les annonces et l’impossibilité de louer son logement plus de 120 nuits par an, auraient freiné les propriétaires, cependant encore aujourd’hui des propriétaires abusent de la situation.

Sur Paris, l’adjoint au Maire Ian Brossat demande un renforcement des contrôles pour lutter contre les abus. Les hôteliers demandent également des contrôles car l’activité est touchée par ces locations touristiques et de courte durée. L’adjoint au Maire a récemment fait une proposition, de supprimer Airbnb dans les quatre arrondissements principaux de la Capitale. Ce à quoi, la plateforme Airbnb répond en disant : « En quoi l’interdiction de la location saisonnière va-t-elle de remettre sur le marché des logements puisqu’ils sont déjà occupés par des Parisiens ? Cette mesure ne règlera pas la crise du logement dans la capitale. ». Cette mesure pénaliserait les parisiens et les touristes selon Airbnb. Cependant, des solutions sont à trouver pour limiter les abus.

La situation se dégrade également sur Bordeaux avec une baisse de 21% du nombre de logements mis sur le marché locatif bordelais, selon l’UNIS. Avec 56.000 étudiants sur Bordeaux, le besoin de logements est donc évident et l’offre de location en baisse.

place tourny bordeaux 300x169 - Locations Airbnb : les mesures pour contrer le phénomène.En cause, la rentabilité des locations meublées touristiques de type Airbnb attirant les propriétaires. Selon l’observatoire piloté par Matthieu Rouveyre, près de 10.000 offres de logements entiers sont actives à Bordeaux sur Airbnb, sans compter ses concurrents. Beaucoup sont des studios ou des petits appartements du centre-ville, habituellement très prisés des étudiants.

La ville de Bordeaux a mis en place des mesures drastiques. La mairie de Bordeaux a chargé 5 agents de Bordeaux Métropole à plein temps du contrôle des annonces et transmis à la justice une dizaine d’annonces de locations meublées touristiques parmi les plus problématiques de la plateforme Airbnb. Les propriétaires concernés risquent jusqu’à 80.000 € d’amende au pénal et 50.000€ d’amende au civil. Un premier pas pour essayer de dissuader un maximum de propriétaires.

De plus en plus de villes dans le monde accusent Airbnb d’accentuer la crise du logement en incitant les propriétaires à louer à des visiteurs de passage plutôt qu’à ses résidents permanents. En août, la ville de New York a pris un arrêté obligeant la plateforme à communiquer à la mairie la liste des transactions effectuées pour des logements dans la ville. Dix ans après sa naissance, Airbnb propose près de 5 millions de logements, dans 81.000 villes de près de 200 pays. Avec 60.000 logements à louer, Paris représente son premier marché…

Source : Le Parisien « Interdiction de Airbnb : les maires du centre de Paris réagissent »

BFM TV La vie Immo « Les locations Airbnb bientôt interdites dans le centre de Paris ? »